La Mal

Quelqu’un disait agréablement qu’une une heure viendra où les hommes assisteront impuissants à leur ruine. Plusieurs avaient un vague soupçon de cette ruine et pourtant ce jour là est arrivé et il adviendra un jour ou le plus heureux des hommes dira : je suis le plus chanceux et le plus fortuné des hommes d’aujourd’hui : j’ai du pain et de l’eau. Mais c’est bien dommage que ceux qui créent les vrais fléaux de l’humanité, les torches qui embrasent la terre ; et ceux qui se servent de leurs funestes glaives en sont eux-mêmes les derniers blessés.

Le secrétaire général de l’ONU s’est dit vivement préoccupé par l’extension de la pauvreté dans le monde. Selon l’IRNA, Ban KI-Moon s’exprimant à l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation, mettait en garde contre la pauvreté et la famine qui se sont de plus en plus intensifiées en raison de la récente crise financière dans le monde. L’augmentation des prix des denrées alimentaires et des carburants avaient plongé plus de 75 millions autres personnes dans la misère et la faim. Ban Ki-Moon a ajouté que le monstre de la famine menaçait quotidiennement des millions de personnes et qu’un enfant mourait toutes les 6 secondes en raison de la famine.

Après la fameuse réunion du G20, autour d’une grande table, Ban KI-Moon, hanté le spectre de la famine et torturé par l’absence de l’Afrique toucha a peine a son assiette et s’écria : nous devrions réfléchir sérieusement sur la question des répartition des richesses pour stopper le monstre de la famine qui s’accentue de plus en plus !   Barack Obama, prix Nobel de la paix répondit :

-Ne vous inquiétez pas et ne torturez point votre pauvre conscience ! Depuis des temps lointains, il a toujours existé des pauvres et des  riches ! Ce fossé est creusé depuis bien des siècles et des siècles. Le malheur forge et ses faveurs n’ont pas un  revers aussi fatal comme vous puissiez le penser et puis que faites-vous de la théorie d’adaptation ?

-La théorie d’adaptation !!

-Oui ! La fameuse théorie d’adaptation de l’évolution humaine !

-L’adaptation relate du domaine de la fiction et de l’art seulement s’exclama Ban KI-Moon. Les adaptations de plus en plus nombreuses sont connues comme des créations originales au détriment du roman, du théâtre, de la bande dessiné, de la sculpture, et des arts plastiques pour laisser place au film, au clip, à l’art tridimensionnelle dont les spécialistes ont font de nouvelles disciplines.

-Mais non mon cher Ban KI-Moon ! Ce dont vous me parlez s’intéresse aux domaines touchant les art. Je vous parle de la fameuse théorie d’adaptation en théorie de l’évolution  qui est une explication  scientifique de la diversification des formes de vie à l’origine de la biodiversité actuelle. Les espèces peuvent ainsi se transformer selon deux principes :

La diversification des êtres vivants en de multiples espèces, sous l’effet de circonstances variées auxquelles ils sont confrontés dans les milieux variés et auxquelles ils sont contraints de s’adapter en modifiant leur comportement ou leur organes pour répondre à leurs besoin. Puis la complexification croissante de l’organisation des êtres vivants sous l’effet de la dynamique interne propre à leur métabolisme.

-Ce que vous dites est insensé car la plupart des individus d’une espèce sont uniques et différents les uns des autres. Ces différences sont observables à toutes les échelles, du point de vue morphologique jusqu’à l’échelle moléculaire.

-Mais non ! La diversité issue de l’environnement s’acquiert tout au long des années car l’environnement étant unique à chaque endroit et à chaque moment, il exerce des effets uniques sur chaque individu, et ce à toutes les échelles, de la morphologie jusqu’à la biologie moléculaire. Et si les êtres vivants sont capables  de se reproduire, de transmettre ainsi une partie de leurs caractères à leurs descendants, ils sont tout aussi capables de s’adapter à n’importe quel phénomène

-Voudriez-vous dire que la pauvreté se transmet de génération en génération ?

-Non !!! La théorie synthétique de l’évolution, paradigme dominant actuel, se fonde sur un déterminisme génétique intégral et écarte toute transmission héréditaire acquis au cours de la vie de l’individu cependant, elle tends a projeter l’homme dans son environnement et l’africain est l’un des hommes le plus ancien sur cette terre, il a toujours vécu dans la pauvreté sans pour autant disparaître ! Il a survécu aux épisodes les plus pénibles de la sécheresse, aux guerres ethniques, aux grandes évasions, aux massacres des épidémies et aux différentes colonisations. Ceci suffit à vous rendre compte de leur adaptation et de la dureté de leur carapace oh ! Pardon de leur posture quelque soit les conditions. Tout comportement est en fin de compte qu’une composante naturelle de l’adaptation.

Interaction entre sélection naturelle et sélection culturelle, cercle vicieux ou vertueux, mensonge ou vérité, la nature humaine elle-même fait toute la singularité de son espèce, pourrait donc être le résultat d’un tel modèle d’évolution, avec une certaine dépendance vis-à-vis de l’environnement. Cependant et tenant compte des modifications engendrées par les humains eux-mêmes, une question inévitable se pose : l’africain a-t-il vraiment le choix ?

Mauvaise gestion : un morceau de gâteau mal digéré : la récession. Les problèmes fondamentaux de l’humanité demeurent les mêmes à chaque époque. Quiconque lit les beaux discours, ou, si l’on préfère, les grands projets visant l’humanité, l’on se rend compte jusqu’à quel point la préoccupation des hommes au sujet du bonheur et de la justice, de la vertu et de la vérité, et même au sujet de la

Ce contenu a été publié dans Impuissance Masculine, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.